Blog

Comment ne pas finir dans les spams ? : Conseils

Toutes les entreprises qui prospèrent incluent-elles une campagne d’emailing dans leur stratégie marketing. Celle-ci a pour objectif de promouvoir une offre ou de communiquer des informations à l’ensemble des internautes qui ont accepté d’être contactés via leur adresse. Malheureusement, il arrive souvent que les internautes ne soient plus intéressés par l’idée de lire les courriers. Il existe effectivement une option de votre boîte mail qu’on appelle spam ou courrier indésirable. Être considéré comme un spam est une mauvaise opération pour toute entreprise émetteur de campagne d’emailing car cela voudrait dire que votre email de trouve dans la boîte où  personne ne va jamais. Vous êtes chargé d’une campagne d’emailing ? Voici quelques conseils à suivre pour ne pas finir dans les spams.

Respecter les critères d’un email pertinent pour passer les filtres anti-spam 

Il faut noter que chaque email bénéficie d’un score attribué par des filtres anti-spam. C’est ce score qui détermine si oui ou non votre email passera en spam. Ce sont en effet les fournisseurs d’accès internet et les webmails qui ont installé ces filtres qui font office de barrière anti-spam. Il faut donc respecter certains critères jugés pertinents par ces filtres pour passer entre les mailles de leur filet. Voici donc les critères importants à prendre en compte pour rendre votre email pertinent :

Le domaine d’envoi et la réputation de votre adresse IP

Il est fortement recommandé de choisir avec une grande attention son prestataire d’emailing. Si le nom de domaine et l’adresse IP utilisé pour l’envoi sont blacklistés, les mails n’arriveront pas à destination. En effet, lorsque plusieurs plaintes d’internautes sont remontées pour spams auprès des fournisseurs d’accès internet ou des webmails, le nom du domaine peut se retrouver sur la liste noire. La réputation du nom du domaine et de l’adresse IP dépend de votre historique.

L’objet de l’email 

Il existe des mots ou expressions qui sont associés au spam. Les messageries les détectent et placent directement l’email dans le dossier « Indésirables ». Ainsi, évitez les termes un peu trop commerciaux : « gagner », « gratuit », « 50% », « promotion »… Sauf pour la première lettre, les majuscules sont aussi à bannir. Pour finir, veuillez faire attention aux caractères spéciaux (€, £, $…) et à la ponctuation et sa répétition (!!!, ??? etc.

Ces 3 points dans l’objet déterminent immédiatement un email spam. Un objet « PROMOTION : 20€ de moins sur votre séjour !!! » par exemple ne doit pas être employé. L’objet recommandé est celui qui décrit le contenu. Faites en sorte qu’il donne envie à votre destinataire d’en savoir plus !

Le contenu de votre email

Le contenu est également très important pour éviter de tomber dans les mailles du filet des filtres anti-spam! Ainsi, veillez à toujours préciser votre téléphone, adresse et toute autre information qui permettrait de vous identifier et prouver votre authenticité auprès des filtres. Aussi, ne créez pas vos contenus sous forme d’images car celles-ci ne sont pas lisibles des filtres anti-spam. Elles paraissent donc suspectes sur cette catégorie d’emails. Par ailleurs, n’employez pas non plus trop de photos.

Pour les filtres anti-spam, le ratio image / texte est un facteur important. Incluez alors un texte alternatif pour chacune de vos images. Les internautes qui utilisent un mobile n’ont pas toujours accès aux images. En outre, veuillez éviter un contenu qui parle de sujets très commerciaux comme un remboursement garanti…Enfin, ne mettez surtout pas de pièces jointes dans un emailing de masse.

Le lien de désinscription dans votre emailing

Selon la législation du web marketing, le lien de désinscription est obligatoire. L’internaute doit pouvoir arrêter un abonnement dès qu’il le souhaite. Lorsque ce lien est absent dans un email, les filtres anti-spam le sanctionnent aussitôt.

Éviter les envois massifs

Les fournisseurs d’accès internet détectent les envois massifs lors d’une campagne emailing. Ceci pourrait leur paraître suspect et ils risquent de vous classer dans le dossier spam. Afin de prévenir une telle situation, veuillez diviser votre base emailing et envoyer votre campagne sur plusieurs jours. Mais s’il s’agit d’un message à durée limitée, veillez à espacer les envois durant la journée.

Éviter que le destinataire considère l’email comme un spam

Il existe deux façons de se retrouver dans les spams. C’est soit la barrière anti-spam qui s’en charge ou c’est le destinataire de l’e-mail lui-même qui le signale comme un spam en cliquant sur l’option <<signaler comme un spam>>. Après avoir appris comment passer les filtres anti-spam, découvrez comment éviter que vos destinataires considèrent votre email comme un courrier indésirable. 

Veuillez conserver le même nom d’expéditeur

À chaque envoi d’email ou à chaque campagne d’emailing, veuillez gardez le même nom d’expéditeur. L’intérêt est que vos abonnés pourront immédiatement reconnaître votre email, ce qui diminue les clics sur « report as spam ».

Mettez toujours le nom de l’expéditeur dans l’email

Le nom de l’expéditeur doit toujours apparaître clairement dans votre email. Cela rend votre email authentique aux yeux de vos destinataires. 

Personnaliser l’objet de l’email

Dès sa réception, si votre email n’inspire pas confiance au destinataire, il cliquera sur « spam ». Pour cela, personnalisez l’objet de l’email avec le prénom de l’abonné. À défaut de son prénom, vous pouvez utiliser une expression qui parle directement à votre cœur de cible où une formule comme <<cher client>>.

Avoir le consentement des destinataires

La règle d’or pour une campagne d’emailing réussie est qu’on envoie des emails marketing qu’aux internautes qui acceptent clairement d’en recevoir ! Si vous en envoyez sans demander au préalable le consentement, vos destinataires pourraient en avoir assez de recevoir des emails de votre part sans leur avoir demandé la permission. Ils vous enverront donc au spam.

Par ailleurs, l’internaute doit trouver facilement le moyen de se désabonner quand il veut. Il vous faut alors mettre ce lien en avant ! S’il ne le trouve pas aisément, il vous signalera comme spam au lieu de se désabonner.

Contrôler la fréquence d’envoi

La fréquence d’envoi idéale dépend des destinataires. Il y en a qui s’attendent un mail par jour tandis que d’autres estiment qu’un par mois est trop. Il faudra donc adapter le rythme de vos campagnes emailing à votre cible. Tout compte fait, il ne faut pas attendre trop longtemps entre l’inscription d’un abonné et l’envoi de votre premier email.

À lire également  Comment faire une Newsletter : nos méthodes

Leave a Comment