Blog

Des exemples de Cold emailing

Des exemples de Cold emailing

Il faut en moyenne trois secondes pour une personne, pour qu’elle décide de lire votre mail ou non. Ce temps est encore réduit en cas de mail de relance. Or, de nombreux emails de prospection représentent des mails pertinents de prospections. Les exemples de cold emailing que nous vous proposons dans cet article ont pu permettre à des entreprises de se faire des millions et de prendre contact avec les CEO de grandes firmes.

Le cold emailing : Qu’est-ce que c’est ?

Le, cold emailing représente une technique utilisant les emails pour la prospection. On l’intègre dans les plans et stratégies de prospection digitale afin de générer des leads. Cet anglicisme peut-être traduit par l’expression « email à froid ». 

De façon plus claire, vous faites parvenir un message à un contact froid. C’est-à-dire que vous n’avez eu auparavant aucune interaction avec le destinataire du message. En effet, cette stratégie consiste à faire parvenir à un potentiel client avec lequel vous n’avez jamais été en contact virtuel ou physique un mail de prospection. 

Sachez que la stratégie du « cold email » est réservée exclusivement au b2b. L’objectif de cette stratégie est d’avoir une réponse du prospect afin de « briser la glace. Tout ceci dans le but d’entamer la conversation tout en évitant de faire un cold calling et ainsi de mettre en place un lien de confiance.

Quelques exemples de cold emailing

Les différents modèles de cold emailing que nous allons vous présenter sont l’œuvre de Bryan, un individu embauché pour pouvoir conclure des partenariats avec les grandes firmes telles que Toyota, Google et bien d’autres. Ainsi, Mr Bryan a établi une liste de 522 entreprises, cependant l’agence qui l’embauche n’arrivait pas à conclure d’accord avec aucune d’entre elles. 

Ainsi, au lieu d’envoyer un spam aux prospects avec un email classique et récurrent, Mr Bryan a décidé de choisir une méthode différente. En utilisant cette méthode, le résultat obtenu était très significatif. En effet, il a obtenu un bond du taux d’ouverture des mails de 80 %. Ceci a finalement permis de faire un revenu supplémentaire de plus de 4 millions de dollars. Voici les emails utilisés pour parvenir à ce résultat. 

Premier modèle : « Bon interlocuteur ? »

Lorsque le deuxième ou troisième email de relance ne donnait pas de suite, Mr Bryan envoyait un mail avec le message qui suit ci-dessous. Ainsi, il a obtenu 76 % de taux de réponse. 

(Nom), Je vous fais parvenir ce message suite à l’envoi du mail ci-dessous. Jusqu’à ce jour, je n’ai pas eu de retour de vos collaborateurs. Si vous êtes toujours intéressée à l’idée de discuter avec moi, faites-moi parvenir votre disponibilité. Dans le cas contraire, pouvez-vous m’orienter vers quelqu’un avec qui je pourrais échanger ?

Merci pour votre aide       Bryan

Deuxième modèle : « Permission de fermer votre dossier ? »

Dans le cas où il n’obtient pas de réponse, Mr Bryan envoyait un second email. Il met un accent sur la nécessité d’envoyer ce deuxième email au moment opportun. Ainsi, il ne faut surtout pas l’envoyer en tout début de la prise de contact. 

En effet, l’email en question peut avec facilité être confondu à des menaces de la catégorie : « Donnez-moi une réponse où je vous fais passer à la poubelle ». Le but de cet email n’est nul autre que de rentrer en contact avec les différents destinataires qui ont cessé de communiquer complètement avec vous. L’état d’urgence que ledit mail instaure est en effet son côté efficace.

Troisième modèle : « Nous avons clôturé votre dossier »

Lorsque le client fait parvenir une réponse soi-disant qu’il ne désirait plus continuer, Mr Bryan lui envoyait un email. L’email en question a pour but de permettre à Mr Bryan d’en connaître un peu plus sur tous ceux n’étant plus intéressés. 

Les raisons pour lesquelles ils ne sont pas intéressés ? En effet, cela montre une capacité à rester à l’écoute du client et par la même occasion permet une amélioration de la façon de s’adresser à tous ceux qui ont encore un intérêt vis-à-vis de la proposition. 

L’email vise à rechercher les erreurs faites et ainsi apporter une amélioration au service ou à la façon de s’adresser aux clients. Les réponses obtenues au mail sont pour la plupart très instructives.

Les exemples de cold emailing pour entrer en contact avec les CEO sans intermédiaire

Les différents emails qui suivent sont des propositions de Sam Parr, le responsable et fondateur de l’entreprise Hustle Con. Ce dernier a pu nouer le contact avec plus d’une vingtaine de CEO sans être pris par un seul intermédiaire. En effet, si vous désirez entrer en contact avec les CEO des grandes firmes, les différents modèles d’emails qui vous sont proposés ci-dessous vous seront d’une grande aide. 

Pour la toute petite histoire, le CEO de Hustle Con, Sam Parr, avec cette suite de mails de prospection a eu la possibilité de rentrer en contact avec Jeff Bezos le CEO de l’entreprise Amazon, Tim Westergreen le propriétaire de Pandora Radio, Jessica Alba le CEO de Honest Co et le CEO de Imgur Alan Shaaf. Le contexte de ces contacts est que Sam Parr exhorte ces différents chefs d’entreprise avec des invitations pour participer à une conférence qu’il organise.

Premier modèle d’e-mail : Objet d’email amusant et GIF personnalisé

Il y a assez de choses à dire par rapport au modèle de mail de prospection évoqué ici. En effet, les précisions concernant le ton utilisé, le GIF à incorporer et bien d’autres. Ainsi, ce modèle de mail constitue une énorme source d’inspiration. Il enverra ce type de mail au CEO de Pandora Radio, mais sans réponse.

Deuxième modèle d’email : « Je n’ai pas de nouvelles de votre part depuis un moment »

Après un nombre important d’essais, Tim Westergreen le propriétaire de Pandora Radio lui a finalement envoyé une réponse. En effet, ce dernier donna son accord pour participer à la conférence organisée. Dans ce deuxième email, il utilise aussi les GIF utilisés dans le précédent mail.

Source : Sendinblue

À lire également  Comment retrouver tous les comptes associés à une adresse mail ?

Leave a Comment