© 2019 Studio NAB.  All rights reserved.

HOTEL BUS STOP

Insect hotel

What if waiting for the bus became an ecological, sensory and educational experience?

A broad scientific consensus now recognizes the impact of man in the decline of biomass and biodiversity in general and that of insects in particular. The use of pesticides in intensive agriculture, the destruction of natural habitats, excessive urbanization, global warming and various pollutions are at the origin of this hecatomb. Our hegemony allied to our conscience obliges us today to fulfill a role of "guardian" and to allow the "living" to take its place in order to fight against the erosion of our biodiversity.


Inspired by the architecture of insect hotels, the project "Hotel Bus Stop", has the main objective, the reintroduction of living, insects, birds and plants in urban areas: city centers, Eco-neighborhoods, where the bus passes, nature would have its place...


The main objectives of the device:


• Provide an ecosystem service to the city to promote the presence of pollinating insects, essential for the reproductive cycle of 85% of our fruit trees, vegetables and ornamental flowers. Depending on the orientation and location of the project, "Hotel Bus Stop" would allow the development of auxiliary insects, such as ladybugs, lacewings (feeding on aphids), osmies (wild bee species), pemphedrons (small black wasp), beetles (a kind of beetle of the Coleoptera family), hoverflies (pollinator of the flies family), earwigs (very good aphids aids) ... and many others ... Moreover, the underside of the roof was designed to help nest the various bird species that are usually found in the city.


• Encourage pedagogy and allow adults and children to observe nature in order to better understand, apprehend and respect nature. Reconnect city dwellers to this nature through the establishment of discovery and awareness workshops.


• Enable the integration and reuse of recycled materials such as wood, cardboard and stainless steel for the construction of the structure and various filler elements.


• Put in place a roof and an extensive vertical plant wall to allow: the development of a large variety of plants, the purification of air by the filtration of fine particles, the absorption of rainwater.


• Create new "green jobs" for maintenance of the device and mediation around bus stops.

Et si attendre le bus devenait une expérience écologique, sensorielle et pédagogique ?

 

Un large consensus scientifique reconnaît désormais l'impact de l’homme dans la baisse de la biomasse et de la biodiversité en général et de celle des insectes en particulier. L’utilisation des pesticides dans l’agriculture intensive, la destruction des habitats naturels, l’urbanisation à outrance, le réchauffement climatique et diverses pollutions sont à l’origine de cette hécatombe. Notre hégémonie alliée à notre conscience nous oblige aujourd’hui à remplir un rôle de «gardien» et de permettre au « vivant » de reprendre sa place afin de lutter contre l’érosion de notre biodiversité.

Inspiré de l’architecture des hôtels à insectes, le projet «Hotel Bus Stop», a pour principal objectif, la réintroduction du vivant, des insectes, des oiseaux et du végétal en milieu urbain : centres villes, Eco-quartiers, là où le bus passe, la nature aurait sa place…

Les principaux objectifs du dispositif :

• Offrir un service écosystémique à la ville afin d’y favoriser la présence d’insectes pollinisateurs, indispensables au cycle de reproduction de 85% de nos arbres fruitiers, de nos légumes et de nos fleurs ornementales. Selon l’orientation et la localisation du projet, «Hotel Bus Stop» permettrait le développement des insectes auxiliaires, comme par exemple les coccinelles, les chrysopes (se nourrissent de pucerons), les osmies (espèce d’abeilles sauvages), pemphédrons (petite guêpe noire), les carabes (sorte de scarabée de la famille des coléoptères), les syrphes (pollinisateur de la famille des mouches), les perce-oreilles (très bons auxiliaires contre les pucerons)…et bien d’autres…Par ailleurs, la sous-face de la toiture a été pensée pour contribuer à la nidification des diverses espèces d’oiseaux que l’on trouve habituellement en ville.

• Encourager la pédagogie et permettre aux adultes comme aux plus jeunes d’observer la nature afin de mieux la comprendre, l’appréhender et la respecter. Reconnecter l’habitant des villes à cette nature grâce à la mise en place d’ateliers de découverte et de sensibilisation.

• Permettre l’intégration et le réemploi de matériaux recyclés tels que le bois, le carton et l’acier inoxydable pour la réalisation de la structure et les divers éléments de remplissage des casiers.

• Mettre en place une toiture et un parement végétal vertical extensif afin de permettre : le développement d’une grande variété de végétaux, la purification de l’air par la filtration des particules fines, l’absorption des eaux de pluie.

• Créer de nouveaux « emplois verts » pour l’entretien du dispositif et la médiation autour des arrêts de bus.

• View of the green roof, the different types of lockers (insects or plants), free outside and protected by a glazed windows inside the bus stop.

Vue sur la toiture végétalisée, les différents types de casiers (insectes ou végétaux), libres à l’extérieur et protégés des usagers par un vitrage à l’intérieur de l’arrêt de bus.

• View of the facade on the road side and the wide canopy to protect the waiting area forming the insect hotel.

Vue sur la façade côté voirie et le large auvent venant protéger l’espace d’attente formant l’hôtel à insectes.

• Detailed view of the interior of the bus stop, insect lockers and bird nesting space on the underside of the roof.

Vue détaillée sur l’intérieur de l’arrêt de bus, les casiers à insectes et l’espace de nidification des oiseaux en sous-face de toiture.

• Principle of implementation and distribution of lockers, to adapt according to the climate, the geographical orientation and the implementation of the shelter bus.

Principe de mise en oeuvre et de répartition des casiers, à adapter selon le climat, l’orientation géographique et l’implantation de l’abris bus.